13 septembre 2008

Bernard Werber : TA GUEULE !!!

On s'en fout, c'est de la vieille littérature, ces gens sont morts !



Extraits d'une interview de Bernard Werber donnée sur France Inter pour la sortie de son dernier livre Paradis sur Mesure (août 2008).

21 commentaires:

  1. C'est un utopiste. Il vit dans le fantasme, il le dit lui-même.

    RépondreSupprimer
  2. Il écrit avec ses pieds: il croit aussi que la syntaxe est décédée.

    RépondreSupprimer
  3. Nous aussi au CGB on veut recevoir des livres gratos !!!

    RépondreSupprimer
  4. Avec Satie en fond sonore...
    Un vieux mort encore!
    Faute de goût. Lorsque Werber cause, il faut une musique appropriée: le générique d'M6 boutique par exemple.

    RépondreSupprimer
  5. Simplisme et peut-être scientisme, mais quand on a vendu autant de bouquins et que les lendemains vont forcément chanter côté fric, je pense qu'on peut facilement vivre sur un nuage de barbe à papa tout rose, comme lui. Connerie humaine ordinaire ! Remarquez : il a le mérite de ne pas cracher dans la soupe et heureusement puisqu'il en écrit, de la soupe.

    RépondreSupprimer
  6. Bernard Werber a quand même deux mérites qui malheureusement ne sauvent pas ses « œuvres ». C’est l’originalité de ses idées de bases et ses emprunts aux sciences, parfois cognitives. Cela dit, ils les vulgarisent à outrance, supprimant ainsi toute subtilité. Mais bon, il ressort quand même certaines théories dont peu se servent dans la littérature de science-fiction. Il a une bonne imagination. Néanmoins, son écriture est fade et ses pensées sont exclusivement des lieux communs. Je ne vous parle même pas du côté superficiel de la psychologie de ses personnages. Werber a une mentalité d’enfant surdoué, stade qu’il ne dépasse jamais. Il vend beaucoup, car ses lecteurs sont ceux qui lisent à l’occasion comme pour Coelho. À ces lecteurs, il faut une écriture simple et sans « prise de tête », y comprendre : pas de dictionnaire et de phrases alambiquées. En fait, il ressemble à ces lecteurs. Il cartonne chez les bobos. Rien de mal à ça, car il ne le fait pas exprès. Ce n’est pas un calculateur comme certains le prétendent. Ce mec n’est pas à détester, juste à éviter.

    RépondreSupprimer
  7. Son premier livre "les fourmis" est original, superbe idée, qui fait oublier l'épouvantable forme.
    Seulement, loin de s'améliorer, c'est de pire en pire au fil des parutions. Tu trouves vraiment des fautes de syntaxe plein ses bouquins.

    Et puis il abandonne vite l'histoire naturelle au profit du new-age le plus ringard, je n'ai pas fini son cycle "fourmis" (au troisième j'ai craqué). J'ai jeté un oeil sur ces derniers bouquins... Tout ce que je déteste, cette fausse SF qui repose sur la vacuité d'un pitre baba-coolique.

    Quand on pense à la véritable SF: Herbert qui s'amuse avec les grandes religions, Asimov qui imagine les lois de la robotique, Le Guin qui fait de l'ethnographie extra-terrestre etc..

    Seulement, ils sont sûrement déjà trop morts pour ce crétin qui ne les a sans doute même pas lu.

    RépondreSupprimer
  8. Si, je sais qu'il connait Asimov (personnellement, je n'ai lu que Fondation). Je me suis arrêté en plein milieu du second tome des fourmis. Après, je n’ai lu que l’Ultime Secret sur conseil, car des notions de biologie comportementale y sont exposées, mais j’ai été vite rebuté par ce qu’il en a fait.

    RépondreSupprimer
  9. Moi je suis un partisan de F Herbert( le cycle de Dune et du programme conscience mon botter le cul, là je suis sur Dosadi) ... un peu Kdick, j'ai jamais trop accroché à Asimov...
    Récemment j'ai lu "Etoile, garde à vous!"(starship trooper) très bon!!!

    RépondreSupprimer
  10. En France Brussolo a bien plus de talent que Werber.

    RépondreSupprimer
  11. C'est clair, mais Brussolo, son créneau est en général l'épouvante plutôt que la science-fiction. J'adore sa série égyptienne et Bunker.

    RépondreSupprimer
  12. Pour information, Werber ne faisait ici que critiquer les critiques littéraires qui passent leur temps a lécher les bottes des auteurs classiques et de ceux qui les copient...
    Faire une telle polémique, c'est juste de la jalousie ;)

    Allez les enfants, au lit!

    RépondreSupprimer
  13. Vol-au-vent?
    Vol à la tire?
    Du balais, retourne lire Werber, ô, grand savant y lettré.

    RépondreSupprimer
  14. Avec plaisir, je n'ai pas pour habitude de fréquenter des individus aussi pitoyables....

    RépondreSupprimer
  15. Venant d'un mec qui nous sort des trucs digne d'un forum de jeux vidéos comme "Faire une telle polémique, c'est juste de la jalousie ;)" je crois qu'on prendra bien le fait d'être "aussi pitoyables".

    RépondreSupprimer
  16. "je n'ai pas pour habitude de fréquenter des individus aussi pitoyables..."
    J'aime beaucoup ce ton vieille France, venant d'un type qui daube autant sur les classiques... Ha, ha !


    Mais? que fais-je ici, moi? Je laisse un commentaire en rapport avec Bernard Werber?!!! MOI ?!!!

    RépondreSupprimer
  17. Primo, je n'ai jamais conspué la littérature classiques, j'en lit, et j'en tire même mon vocabulaire.
    Secundo, lire que mes interventions sont digne d'un forum de jeux-vidéos de la part de personnes dont le niveau en langue française ne dépasse pas un "ta gueule" de cour de récréation (d'école primaire :P) , c'est, comme le dit l'expression populaire "l'hôpital qui se fout de la charité".
    Tertio, vous savez, Werber n'écrit pas pour des gens comme vous, alors crachez, crachez, ça ne le touchera jamais. A la limite, si il avait conscience de votre existence, c'est surtout de la pitié qu'il ressentirait a votre égard.
    Sur ce, je vous laisse a vos commérages, amusez vous bien ;)

    RépondreSupprimer

Attention : le CGB n est pas une démocratie. Si t es qu un gros con de troll, tu seras irrémédiablement réduit au silence.
(Les anonymes serviront de cibles aux tirs d exercice.)

Annonce Gogole: Faites de l'argent rapide et facile. Formation manager globe trotter sous 24h

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?